Toujours dans l’optique de donner le meilleur service aux usagers, le Ministère de la Santé Publique s’est fixé des objectifs au tout début de l’année, entre autre offrir des soins de qualités pour la population. Et l’on peut dire que les résultats sont plus que satisfaisants.

Qui dit accès aux soins de qualité, dit hôpitaux et Centre de Santé aux normes. Ainsi, 12 Hôpitaux « Manarapenitra » ainsi que 10 CSB sis dans des zones enclavées ont été construits, en plus de la réhabilitation de l’Hôpital Manarapenitra de Morondava, du CHRD Ambatofinandrahana et des CSB existants. 60 CSB ont aussi été ré-ouvert pour assurer un maximum de couverture. Dans le but d’améliorer l’offre de service étant donné que les infrastructures se multiplient dans toute l’ile, le Ministère poursuit son effort de doter en matériel aux normes, toutes les formations sanitaires, entre autre en matériel roulant, en téléphone et Android et même en équipements.

 

De ce fait, 404 Formations Sanitaires ont été dotés de réfrigérateurs solaires fonctionnels pour respecter la norme en chaîne de froid pour la conservation des vaccins à Madagascar, 10 CHRD ont aussi vu leurs blocs opératoires dotés en matériels et équipements pour faire bénéficier à la population des services comme les urgences chirurgicales ou les césariennes. 62958 poches de sang sont disponibles pour l’approvisionnement permanent des 70 Centres de Transfusion Sanguine et Point de Transfusion Sanguine.

Dans son objectif d’accélérer l’opérationalisation de la couverture de santé universelle, 04 Districts sont couvert par la CSU, et le Ministère de la santé Publique continu son effort d’étendre le nombre de district couvert.

En plus de tout ce qui a été mis en place, le renforcement en ressources humaines a été une priorité dans le programme du Ministère, et ce afin de proposer une offre de service la plus aboutie possible, 655 agents de santé ont été recruté avec l’aide de différents partenaires. Les affectations seront surtout priorisées vers les CSB ré-ouverts. 55% de CSB disposent d’au moins deux agents au poste, tandis que 52% de CSB sont tenus par des Médecins.

Tels ont été les grandes lignes des réalisations du Ministère de la Santé Publique de cette année, mais il est à souligner que différentes actions ont été entreprises ; entre autre le renforcement de la sécurité alimentaire, la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles ainsi que la prise en charge de la santé maternelle et infantile.

2020 promet encore d’autres perspectives pour un système de santé fort et résilient à Madagascar, toujours pour que la santé soit de qualité et accessible à tous. Il est vrai que le chemin est long mais le ministère s’est fixé l’objectif d’exporter la santé Malagasy en étant un exemple pour les autres pays.